Notre Ferme

L’histoire de notre ferme :

Située dans le petit village de Cisai-Saint-Aubin, dans le département de l’Orne en Normandie, la Ferme des Pampilles a été construite au XVIIIème siècle.
C’est à l’origine la ferme du château de Cisai.

Lorsque, dans les années 60, la famille de Bruno s’y installe, elle y élève des vaches laitières.

C’est en 2003, que nous prenons la relève pour élever, cette fois, des chèvres poitevines en agriculture biologique.

Trente chèvres composent le troupeau au départ. Puis, petit à petit, les activités de la ferme se développent, notamment, en matière d’animations : depuis 2008, la ferme des Pampilles accueille les enfants des écoles et des centres aérés et les adultes des stages savoir-faire et découverte.

Aujourd’hui, le troupeau est constitué de 80 chèvres, auquel s’ajoutent une vingtaine de vaches allaitantes (Aubrac et charolaises). La ferme s’étend sur 40 hectares dont 5 hectares de céréales et d’herbage.

Nos chèvres

80 chèvres composent notre troupeau aujourd’hui.
Leur alimentation est entièrement produite sur la ferme : elle se compose de foin de prés, de luzerne et d’un mélange céréalier (orge et triticale)

La chèvre poitevine est une chèvre de caractère paisible et rustique, de tempérament calme, elle est très attachante. Elle recherche le contact, les caresses et le jeu.

Ses qualités laitières :

Nos chèvres produisent jusqu’à 3 litres de lait par jour, un lait particulièrement riche en une protéine, la caséine alpha S1 qui lui autorise une meilleure aptitude à la coagulation par la présure et un rendement fromager allant jusqu’à 15% de plus que les laits à taux faibles. La fabrication des fromages est la raison d’être de la poitevine…

Vous trouverez plus d’informations au sujet de la chèvre de race poitevine sur le site de l’ADDCP :
http://www.capgenes.com/spip.php?article46

La reproduction :

L’élevage comprend deux boucs pour la reproduction, qui répondent aux noms de Gandalf et Idefix.
Les chèvres sont mises en compagnie d’un bouc lorsqu’elles sont âgées de 18 mois . La période de saillie s’étale sur trois semaines, entre mi-septembre et début octobre. 130 chevreaux naissent ainsi chaque année en février, à raison de deux chevreaux par chèvre.

La moitié d’entre eux sont des mâles, qui partent chez un engraisseur. Parmi les chevreaux femelles, vingt sont conservés sur l’élevage pour le renouvellement du troupeau. Les femelles restant sont également vendues à des particuliers.

Avec des naissances en mars, la montée de lait des chèvres se fait donc au moment de la pousse de l’herbe.
Juste après la naissance, les chevreaux sont enlevés de leurs mères et placées dans une nurserie où ils sont mis sous lampe chauffante durant deux ou trois jours. Ils sont nourris au multi-biberon (ou seau à tétines). Chaque animal boit alors en moyenne un demi-litre de lait à chacun des deux repas. Ils prennent environ 1 kg par semaine. Ils sortent de la nurserie au bout de six mois, pour commencer à pâturer.

Le plus souvent, nos chèvres sont réformées lorsqu’elles ont environ huit ans. Mais certaines doivent cesser la production bien avant cet âge. Dans tous les cas, nous les vendons alors à des particuliers.

Nos vaches allaitantes


16 Aubracs dont un taureau reproducteur et 5 charolaises composent notre troupeau de bovins.
Vous pouvez trouver plus d’informations concernant la race Aubrac sur ce site :
http://www.race-aubrac.com/fr/race/caracteristiques.php

Nos autres animaux